Nantes: action de grâces au Fort

Le 16 juillet 2017

« Le Fort », maison familiale de notre fondatrice, Marie de la Passion. « Le Fort », communauté franciscaine et chapelle d’adoration. « Le Fort », lieu d’accueil spirituel pour tant de jeunes préparant des étapes de leur vie chrétienne, et d’adultes venus faire retraite ou chercher le silence et la paix.

En cette belle journée du 10 juin, nous étions une quarantaine de sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie avec sr Françoise Massy, supérieure générale, et sr Jolanda Delleman, conseillère générale, réunies pour rendre grâce à Dieu au moment de fermer la communauté du Fort à Nantes. Au-delà de la tristesse de laisser ce lieu hautement significatif pour notre Institut, il était bien question d'action de grâce et de louange car depuis 1923, Dieu a fait de grandes choses : « Saint est son Nom ! ».

L'église Saint Georges où s'est déroulée l’Eucharistie était pleine : notre évêque, Mgr James, de nombreux prêtres et amis religieux et laïcs ont répondu à l'appel pour rendre gloire à Dieu avec nous.  « Acclamez le Dieu trois fois Saint, venez le prier dans la paix, témoigner de son amour... »

Après la messe, tous sont venus partager un moment convivial dans la propriété. Occasion de partager des souvenirs, de dire ce lien qui les unit au Fort, aux FMM, et de se dire mutuellement  merci !


Ouverture de la Célébration par Sœur Françoise Massy, supérieure générale

" En cet après-midi nous sommes réunis pour une action de grâce, pour célébrer tout le bien que le Seigneur a fait en faveur de son peuple à travers la communauté des sœurs du Fort au long de 94 années de présence.
De 1923 jusqu'à ce jour, c'est une très longue chaîne de sœurs qui ont donné leur vie dans la simplicité de leur vocation missionnaire franciscaine et dans la joie de témoigner du Christ par leur prière, leur travail et leur accueil fraternel.    
L'accueil, dans une ambiance de prière et de fraternité, c'est vraiment ce qui a caractérisé le Fort à toutes les étapes de notre présence : en temps de guerre et en temps de paix, avant et après le Concile Vatican II, accueil au service de l'Église de Nantes, au service des sœurs de la province de France, au service des sœurs du monde entier venues en pèlerinage aux sources.
Notre Institut, a avec le Fort un lien très spécial, puisque c'est la demeure familiale où notre fondatrice Bienheureuse Marie de la Passion a vécu une grande partie de sa jeunesse, c'est le lieu où elle a mûri sa réponse à l'appel de Dieu, et d'où elle est partie sans pouvoir alors imaginer jusqu'où cet appel la conduirait.
Au moment où nous nous préparons à quitter ce lieu cher à nos cœurs, nous savons que ce lien avec le Fort demeurera bien vivant, comme demeureront vivantes en Dieu toutes les relations que les sœurs FMM ont tissées au fil du temps.
Le Seigneur nous fait la grâce de partir en sachant qu'une autre communauté religieuse va  prendre, au Fort, la relève de la prière et de la mission. Et nous sommes touchées que ce soit une communauté de sœurs dominicaines. Car notre fondatrice était fière des liens ancestraux qui l'unissaient à St Dominique et elle aimait parler du sang espagnol et breton qui coulait dans ses veines.
Les FMM continueront une présence à Nantes à travers une petite fraternité qui commencera bientôt et aussi à travers les pèlerinages que nous continuerons à organiser sur les pas de Marie de la Passion.
Avec tous ces motifs d'action de grâce, unissons donc nos cœurs pour louer et remercier le Seigneur et lui confier l'avenir !"

Back to top