La joie d'une formatrice...

Depuis novembre 2019 je suis au Centre d'Assunta à Joal (Sénégal), dans la communauté où se trouve le prénoviciat des Provinces Burkina -Niger-Togo et Mauritanie-Sénégal. Nous avons actuellement 11 prénovices, de nationalités différentes dont 4 en deuxième année.

L'équipe formatrice est composée de trois sœurs sénégalaises et une soeur burkinabé.
 
Dans la formation des jeunes l'accent est mis sur la formation humaine à travers les cours, sessions et aussi le travail manuel.  Il y a bien sur la formation à la prière, la spiritualité franciscaine et le charisme que nous a transmis notre fondatrice Marie de la Passion.
 
Expérimentant la relation d'accompagnement de ces jeunes femmes je rends grâce pour la formation que j’ai eu au Centre des Jésuites à Lyon.
 
J’aime ma communauté. Je me réjouis de voir cette réelle vie fraternelle qui permet aux jeunes en formation de se sentir accueillies telles qu'elles sont. Elles participent activement à la vie de la communauté. Elles sont fidèles et persévérantes dans la vie de prière très régulière.
 
Malgré le confinement le programme des rencontres continue, avec le partage et les réflexions sur la vie et la foi. Par contre elles ont dû arrêter les activités apostoliques telles que la catéchèse et les visites aux familles.
 
Cette communauté du pré noviciat m'est très chère.  Pour moi, en tant que formatrice, la vie fraternelle de qualité donne force, courage et audace pour avancer. La vie communautaire malgré ses exigences et ses difficultés est un lieu ouvert ou l'on s'éduque à la liberté dans un climat de respect, d’amour, de compréhension et de coresponsabilité.
 
Je suis contente d’être envoyée au pré-noviciat. C’est comme le creuset du forgeron, c'est une grâce de pouvoir se replonger dans ce qui fait notre vie. J'aime la vie fraternelle dans sa régularité, c'est là où je m'épanouis. Les jeunes me stimulent positivement…
 
Clémence Marianne Diouf, fmm
 
 
FaceBook
FaceBook