Une expérience de mission en Irlande

Missionnaire dans un pays qui a envoyé un si grand nombre de missionnaires dans le monde entier, Sr Lumay partage son expérience...

 

Le vent a tourné ici en Irlande. L’Irlande et l’Eglise irlandaise, au cours des années, ont donné à l’Eglise universelle et au monde d’innombrables missionnaires engagés et dévoués qui se sont consacrés de manière désintéressée aux pauvres et à ceux qui souffrent et vivent en marge de la société. Les mains de Dieu étaient à l’œuvre dans cette mission, parce que les gens ont pu faire l’expérience de l’amour inconditionnel de Dieu ; des vies ont été sauvées, la dignité humaine a été respectée, des disciples ont été formés, et le monde est devenu meilleur.

Nous devons être reconnaissants pour ces missionnaires qui ont donné leur vie pour le royaume et en particulier les missionnaires FMM qui ont été mon inspiration dans mon travail missionnaire. Le vent a tourné, avec des missionnaires venant d'Asie, autrefois territoire de mission, vers l'Irlande, autrefois pays de missionnaires. Je suis bénie et honorée de faire partie de la mission ici en Irlande aujourd'hui, avec tout ce que cela signifie pour la vie du peuple irlandais. Je travaille et j'exerce mon ministère dans la paroisse de Darndale Belcamp. Darndale s’est développée comme expérience de logement social qui consiste en des maisons basses avec cour intérieure pour encourager des liens communautaires plus forts entre les communautés en grande partie réinstallées. En plus de ces familles venues d’ailleurs, il y a un certain nombre de communautés de gens du voyage qui font partie de la communauté paroissiale.

La paroisse de Darndale fait face à de nombreux défis en tant que communauté. La drogue, le crime, les familles brisées, le chômage, la délinquance, pour n'en nommer que quelques-uns. Je peux parler du fait récent d'un jeune homme tué par balle juste à l'extérieur de l'entrée principale du ‘Life Centre’ où se trouve mon bureau et où je travaille tous les jours. Ce n'est là qu'une des expériences de cette communauté. Au milieu de tout ce chaos, je suis appelée et envoyée pour témoigner de la présence de Dieu et pour aider les gens à faire l'expérience de l'amour de Dieu au milieu du chaos et de tout le négatif. J'essaie de ne pas perdre espoir quand parfois mes efforts semblent petits et inutiles. J'essaie de faire confiance à la main de Dieu au travail par ma présence, lorsque les autres partagent leurs peurs et leur pessimisme concernant le travail et l'aide que nous pouvons apporter aux gens de Darndale. J'essaie de continuer, d'espérer et de faire confiance, malgré le défi de témoigner dans une église irlandaise blessée, et de gagner la crédibilité et la confiance.  Je suis encouragée par le fait que tout n'est pas perdu. Ce sont les paroles d'une jeune sportive irlandaise, Elena Tice, qui joue au hockey international avec l'équipe irlandaise :  "Ma foi est la plus grande partie de ma vie ; elle est plus importante que la Coupe du Monde de Tokyo".  Ma foi me maintient concentrée sur le peu que je peux faire pour permettre aux autres de faire l'expérience de Dieu et de son amour dans les situations les plus difficiles et les plus exigeantes. J'ai reçu l'enseignement d'un jésuite bien connu, Brian Grogan, SJ, un écrivain qui parle de la valeur de  «trouver Dieu en toutes choses".

Moi aussi, je trouve Dieu dans chaque situation et dans chaque personne en étant présente dans la vie des gens et en voyageant avec eux au milieu du chaos et des luttes de la vie quotidienne. Mon expérience de cette communauté est que les gens sont animés d'un esprit communautaire et se soutiennent les uns les autres dans leurs luttes.  Le travail pratique et le ministère m'ont aidée à établir des liens avec les gens et à bâtir la confiance. J'ai participé à la préparation de nos étudiants pour la Première Communion et la Confirmation. Nous donnons à ces jeunes le sens de Dieu, de l’appartenance à l'Église, et nous leur inculquons les valeurs chrétiennes. Je vais visiter les familles de ces enfants afin que les valeurs qui leur sont enseignées à l'église soient soutenues à la maison.  Je visite aussi les malades chez eux et je vais dans les familles qui ont perdu des êtres chers.

Ce sont des moments très difficiles pour les familles et elles apprécient toujours les prières et le soutien.  Tout récemment, j'ai rendu visite à une famille qui avait perdu quatre membres en peu de temps à cause d'une maladie en phase terminale. L’un des membres de la famille a été amputé des deux jambes. Cette famille essaie de faire face mais il est difficile de lui offrir du soutien.  J'ai beaucoup appris au cours de ces visites. Leur foi est forte et profonde. La vie est précieuse et devrait être chérie chaque jour. Certaines des expériences vécues dans les foyers que je visite sont si difficiles que les mots ne suffisent pas, et je ne sais pas quoi dire ; mais une présence silencieuse est plus efficace.  J'apporte donc avec moi le Seigneur qui écoute, qui est silencieux mais qui offre une oreille attentive et un cœur paisible. J'ai tendu la main à la communauté des gens du voyage pour qu'ils se sentent partie intégrante de la communauté tout entière. Il y a parfois un sentiment d'isolement et un conflit entre la partie sédentaire et la partie itinérante de la communauté.  Les deux ont beaucoup à offrir à l'intégration et lentement la confiance se construit. Pendant les périodes du carême et de Noël, j'ai amené les deux groupes à participer au jeu de la Passion et au jeu de la Nativité. Ceux-ci ont connu un grand succès au fil des années. Les jours de fête de notre paroisse ont vraiment été des jours de famille et de rassemblement pour toute la communauté.  Il y a deux ans, j'ai introduit une procession mariale et une messe en plein air. Bien que cela ait été un défi au départ, une fois que cela a été vécu, les gens se sont sentis encouragés à exprimer publiquement leur foi.

Je continue à créer un espace accueillant dans notre église paroissiale, où tous les gens peuvent se sentir les bienvenus. La décoration de notre église pour les différentes liturgies a donné un nouveau visage à notre lieu de culte. De plus en plus de personnes apprécient et participent à l'embellissement de l'église. Je ne me suis jamais sentie seule dans mon ministère à la paroisse. Beaucoup ont donné de leur temps et de leurs talents. J'apprécie que notre Sœur Teresa fmm et deux sœurs d'autres congrégations viennent aider dans la paroisse.  Cependant, il faut encore plus d'aide et de soutien. Il est important que d'autres personnes donnent de leur temps et de leurs talents pour construire le royaume de Dieu à Darndale.

Je suis reconnaissante au Seigneur de m’avoir guidée, protégée et inspirée pour cette mission. Je suis vraiment bénie de faire partie de la mission de l’Eglise dans cette partie du monde.

Lumay Thomas Fernando fmm

FaceBook
FaceBook