dimanche, 03 février 2019 00:00

Vivre en communauté multiculturelle.

En janvier 2019, pour la rencontre du groupe Galilée, qui réunit les sœurs de moins de 65 ans de la province une fois par an, nous étions invitées à partager et à réfléchir sur notre vie en communauté multiculturelle.

Qu’est-ce qui peut nous séparer dans des communautés multiculturelles? Les généralisations ? Les étiquettes ? Le manque d’interconnaissance ? Les comparaisons ? Les clichés culturels ? Les préjugés ? Les peurs ? Mais en tout cela nous remportons la plus grande victoire par celui qui nous a aimés et nous a appelles à être sœurs d’une même famille : Franciscaines Missionnaires de Marie !

J’étais ravie de reconnaitre l’esprit de famille que nous unit. La culture FMM qui est commune. L’émerveillement devant la complémentarité des cultures et les vécus différents d’un même charisme. La bienveillance, la délicatesse, le respect vécus par plusieurs dans la vie fraternelle, ce sont des ponts qui nous lient.

Grace aux différents échanges et partages j’ai ressenti un vrai désir qui surgit en nous d’apprendre davantage à se parler, à échanger, à communiquer afin de mieux se connaître.

Deux paroles ont retenu mon attention par une compréhension nouvelle :

La différence: Reconnaitre la différence pour que celle-ci ne soit plus ressentie comme menace mais promesse d’enrichissement mutuel. Un changement de mes pensées : Vivre « avec » les différences et ne pas vivre « malgré »…

Un conflit : Un don ? Une chance ? Agissant comme un catalyseur, Il pourrait me transformer avec un échange en vérité puisqu’il me pousse à confronter nos divergences, nos différences. Il devient un moteur de changement.

Après coup, ce week-end sur l’interculturalité m’invite à découvrir les valeurs, les convictions, les styles de vie différents des miens. Il me questionne, ébranle mes sécurités et m’oblige à m’ouvrir en me révélant la beauté d’un Dieu qui ne s’enferme pas dans mes schémas fermés.

Lilly Thayamkeril, fmm

Galerie d'images

FaceBook
FaceBook