jeudi, 30 janvier 2020 12:49

Rencontre de jeunes sœurs d'Europe : joie et fraternité !

"L'Institut est si riche dans sa diversité de cultures, de langues et de peuples. C'est ce que j'ai expérimenté et goûté...

C’est cela aussi qu'ensemble nous avons célébré à  Rome du 27 au 4 janvier 2020.

Durant quatre jours, 47 sœurs dites "nouvelle génération " venues de différentes provinces de l'Europe se sont réunies pour prier, penser, écouter, échanger et partager dans le respect de nos différences sans jugement sur la ‘Vision’ de l'Institut aujourd'hui et demain.

Les échanges et les partages nourris d'expériences personnelles et missionnaires ont permis de prendre conscience de l'importance d'entrer dans la  vision, de la faire nôtre, de l'adopter et surtout de la laisser bousculer nos attitudes, nos comportements et nos schémas mentaux. 
Avec émerveillement nous avons aussi noté cette réalité fondamentale de l'identité qui est la nôtre, à savoir: chaque sœur appartient à  l'Institut. Évidemment nous avons bien compris qu'il y a des défis.

Cependant, confiantes que le Seigneur nous y accompagne, unanimement nous avons émis notre désir de nous engager concrètement à poursuivre ce processus de discernement pour la mission de l'Église et de l'Institut dans ce monde émergent."

Clarisse fmm, Paris

 


«  J’ai vécu cette rencontre comme un appel à donner ma part dans la construction de l’avenir de l’Institut.
Oui, il y avait une grande attente de la part de l’Institut qui chemine vers la transformation du corps entier. Alors une image me vient en écrivant cet article : l’Institut entier est un apôtre, invité à monter avec le Christ Jésus vers Jérusalem où Il se donne totalement pour être signe de l’Amour de Dieu le Père pour l’humanité entière. N’est-ce pas là où notre charisme fmm s’accomplit ? M’offrir avec Jésus Christ, en Jésus Christ, par Jésus Christ en étant un même cœur avec Celui qui nous appelle et nous envoie. »

Maria fmm, Oullins

 


"C’était aussi une grande joie de voir et toucher Marie de la Passion près de son tombeau et naturellement de rencontrer des sœurs des 7 provinces d’Europe, venant pourtant des quatre coins du monde. Cette diversité de 20 nationalités m’a surprise très fort.

À propos de la difficulté de la langue, c’était beau de voir quelques sœurs qui s’offraient pour la traduction personnelle, tout près de celles qui ne comprenaient ni anglais, ni français. Cela nous a fortement poussées à apprendre l’anglais qui sera la langue commune de communication de l’Institut. Après avoir travaillé, personnellement et en groupe, sur la 'Vision', le rassemblement par province et Région était vraiment impressionnant : se centrer ensemble sur notre province France-Belgique- Hollande-Féroé, juste après l’unification et se sentir déjà unies les unes aux autres comme Région future. En bref, notre rencontre  était imprégnée d’ouverture et d’enthousiasme pour étudier notre avenir et pour être prêtes à y entrer." 

Florence fmm, Torshavn

Fin février un second groupe de sœurs d’Europe se réunira à son tour à Rome…A suivre !

 

FaceBook
FaceBook