Une découverte de la vie franciscaine

J’étais venu ici pour terminer la présentation de mon sujet de thèse début septembre ; je voulais me concentrer au calme sur ce travail. C’était mon projet. Et j’y ai travaillé.
Mais Dieu avait aussi un autre projet pour moi !

Ici, j’ai découvert la vie religieuse franciscaine. Comme prêtre diocésain (avec deux sœurs religieuses) j’étais entré dans des communautés, j’y avais célébré l’eucharistie et pris un repas, mais c’était de l’extérieur. Ici vous m’avez accueilli simplement parmi vous, vous m’avez laissé partager votre vie, votre prière, votre mission d’accueil. Au début, j’étais un peu tendu pour trouver ma place mais rapidement je me suis senti chez moi, l’un de vous. Chacune m’a apporté quelque chose par ses paroles, ses partages.  Je me suis imprégné de ce qui fait votre vie. Peu à peu, j’ai participé aux services au jardin, à la salle à manger ou à la vaisselle. Ce qui m’a frappé ? La simplicité de votre accueil, le partage des tâches  entre toutes, sans question d’âge, de rôle ou de nationalité, le dialogue entre vous…

Entrer ensemble dans la prière a aussi été précieux : l’Office, l’eucharistie, les temps d’adoration. J’ai remis le Seigneur au centre, au cœur de ma vie et de mon travail. Il m’a invité à lâcher prise, à me laisser conduire par Lui. Il ne s’agit plus de mon projet de thèse, mais du projet de Dieu sur ma vie ! Dans la prière, dans la nature, dans le silence, Il m’a conduit.

Sans discours, vous m’avez fait comprendre votre vie, votre vocation, vous m’avez donné le désir de mieux connaitre St François et son esprit. Une retraite à Assise entre prêtres étudiants de mon diocèse est prévue autour de Noël 2017, ce sera une belle occasion de le rencontrer en profondeur.

   Le Père Rufus a pu célébrer la dernière eucharistie dans la chapelle du Manoir, avec un groupe de laïques associés coréens en pèlerinage en France.

Les sœurs et les personnes qui viennent à la communauté ont apprécié sa présence fraternelle, paisible et joyeuse, et son partage de foi à travers les célébrations et les homélies quotidiennes toujours simples et ajustées à nos vies.



Back to top