Vivre un temps d'imprévu et de gratuité

Le 19 juin 2018

Cinq jours d'itinérance vécus dans l'esprit franciscain pour le Secteur pastoral de St Amadou, les Pujols, Les Issards, La Bastide de Lordat, Trémoulet, La Carlaret et Ludies. Nous étions trois sœurs FMM, Suzanne, Nancy et Lilly, formant une fraternité multiculturelle (France, Birmanie et Inde), avons été témoins de l'œuvre merveilleuse de Dieu dans notre vie et dans la vie des personnes que nous avons rencontrées.

Aller à la rencontre des personnes, là où elles sont pour être avec elles, les écouter et susciter un petit « stop » dans leur vie… en retour nous avons été agréablement surprises par leur ouverture, leur simplicité et leur accueil. Nous pouvons résumer notre expérience en deux groupes de mots : l’imprévu et la gratuité, la joie de donner et de recevoir.

L’imprévu est aussi une réalité dans la dynamique de la foi. Dieu nous a invitées à nous déraciner du monde connu et à nous enraciner dans le monde de l'espérance. Sans argent, ni provisions, ni portable ; quêter notre hébergement et notre nourriture…en un mot seul: l’imprévu. Toutefois, ce qui nous a vraiment marqué, c'est l'expérience de la gratuité de Dieu. Dans l'abandon, Dieu nous a surpris.

 

À l'exemple d'une rencontre, nous partageons le bilan de notre expérience :

C’était presque midi et nous sommes sorties d’un village (Les Pujols) pour aller vers un autre (Ludies). Nous étions en route. Tout à coup, une voiture s'arrêtait et Suzy, une dame de 81ans que nous avions rencontrée pour la messe d’envoi est sortie. Elle nous a saluées en ajoutant, "Où allez-vous déjeuner ce midi?" Nous nous sommes regardées les unes les autres et avons répondu : "nous ne savons pas encore". [Imprévu]
Sans autre discussion, elle nous a dit : "Faites demi-tour et remontez la petite colline" et elle nous a données la direction de sa maison. « Je suis en route pour le marché. Je reviens dans une demi-heure. Attendez-moi à la maison. » (Dieu a un bon sens de l'humour ! Il nous a donné ce dont on a besoin sans le demander. ) [Gratuite de Dieu]
Notre mission aux Pujols n'était pas terminée. On a pris le chemin qu’elle nous a montré. Nous sommes restées toute l'après-midi avec elle. Elle nous a avouées que le premier jour, elle a été tentée de nous demander de lui rendre visite, mais elle se sentait trop fatiguée pour nous accueillir. Alors elle a abandonné cette idée. Elle a dit : "Je n'avais pas d'autre choix que de vous inviter aujourd'hui. C'était un signe clair de Dieu. Il vous a mis là - sur mon chemin ", Elle a ensuite ajouté, « Je suis bien contente de l'avoir fait. » Après de nombreux détours, loin de l'Église, à la recherche de Dieu, elle est revenue à l'Église catholique. Elle a avoué « Tous ce que je vous partage, je ne peux pas le faire avec d’autres personnes. » [La joie de donner notre temps et notre écoute profonde.]
Durant les heures passées avec elle, elle a partagé des prières, tout en découpant le poulet pour le repas, que nous allions prendre ensemble vers 15h. Nous avons aussi remarqué plusieurs belles pensées qui décoraient les murs de sa maison....elle a ainsi transmis beaucoup d'énergie positive dans nos vies.
Pour donner quelques exemples :
« Es-tu prête à perdre ce que tu as, au profit de ce que tu es ? »

« Ouvrir la porte de devant = accueillir;  Ouvrir la porte de derrière= laissez partir »

« Autorisez-vous à vivre, la vie fera le reste. » [La joie de recevoir]

Nous gardons Suzy et tous les autres que nous avons rencontrés dans nos cœurs et les portons dans nos prières. Merci à toutes nos sœurs qui nous ont permis de vivre cette belle mission. Un grand merci aussi à tous ceux qui ont participé avec nous à cette mission en nous unissant dans leurs prières.
« Priorités pour l’évangélisation
La mission est d’abord et avant tout une relation où nous évangélisons et nous sommes nous-mêmes évangélisées et transformées. » Doc Cap.2014.

Sœurs Suzanne, Nancy et Lilly 

  

      

 

 

Back to top